Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Bienvenue sur le site de Françoise Buire, iconographe orthodoxe à Vézelay (Atelier à son domicile)

Quoi de neuf ?

Mise à jour juin 2022
La grande nouveauté de cette année a été l’installation de la croix dite de "San Damiano" dans la petite chapelle de La Cordelle à Vézelay.
Cette croix me fût commandée l’an passé par les frères franciscains de ce lieu à l’histoire remarquable. En effet le couvent fût fondé au XIIe siècle par l’un des frères de St François d’Assise, un certain "frère Pacifique", qui était troubadour de son état et qui avait été envoyé par François dans le royaume de France pour y fonder la première communauté de frères. Ce qui fût fait, Pacifique ayant probablement été séduit, impressionné aussi par le haut-lieu qu’était déjà à l’époque "la Colline éternelle". Bâti sur le flanc nord de la colline, ayant subi des vicissitudes et quelques destructions il subsiste néanmoins toujours aujourd’hui, véritable havre de paix et de prière, très recherché par les pèlerins ou promeneurs occasionnels. J’ai bien souvent entendu dire qu’on priait mieux à La Cordelle que dans la basilique...un peu trop envahie de visiteurs.
J’ai donc ressenti un grand honneur lorsque cette commande me fût faite. Les frères n’avaient jusqu’à présent qu’une pâle copie de la "vraie" croix de San Damiano, connue pour être celle devant laquelle St François avait connu une véritable conversion, entendant même le Christ lui demander de "reconstruire son église" (à lire aussi avec un E majuscule).
Je remercie les frères de la confiance dont ils ont témoigné en me faisant cette commande pour laquelle j’ai travaillé de longs mois.
Un mois après cette commande, comme je l’ai indiqué ailleurs, mon époux décédait brutalement d’une crise cardiaque et c’est donc dans des circonstances très particulières que j’ai peint cette croix. Ce fût une longue méditation sur le sacrifice volontaire du Christ qui donne sa vie ("ma vie on ne me la prend pas, je la donne") pour partager en tout notre condition humaine, pour s’affronter à la mort et la vaincre. Car la Vie ne peut pas mourir. L’Amour ne peut pas mourir.
Cette croix représente donc le Christ sur la Croix, mais le Christ ressuscité.


>